Emmanuel Hasler, ténor

Emmanuel Hasler éblouit le public avec sa voix riche et veloutée de ténor lyrique.

 

Il a mené de front des études de chant et de direction. Il débute en tant que baryton au conservatoire de Brive (France). Il obtient un DEM de chant Baroque au Centre de Musique Baroque de Versailles, où il fait ses premiers pas en tant que soliste, à la Chapelle Royale et au Château de Versailles, à l’Opéra de Massy, au Centre National des Arts de Pékin. C’est au conservatoire d’Orsay sous l'impulsion de Stéphanie Révidat et F.N. Geslot qu’il commence à exploiter sa tessiture de ténor qui l'amène vers le répertoire lyrique romantique. Il est engagé par de nombreux ensembles européens tels que le Concert Spirituel, la Chapelle des Flandres, la Capella Genevensis, l’ensemble Chronochromie, La Tempête.. 

 

Après avoir intégré le Conservatoire National Supérieur de Paris dans la classe de Marcel Boone, il décide de poursuivre ses études d’art lyrique à l’Université de Montréal auprès du ténor canadien Richard Margison, et entame en 2019 un doctorat soutenu par les bourses d’études de l’Université de Montréal, et les bourses G.C Ferguson et A.M Trahan. Il a en outre reçu l'enseignement de pédagogues avisés tels que, Michel Wolkowitsky, Guy Flechter, Didier Henry, Elène Golgevit. Sur scène, il a incarné le rôle-titre dans Albert Herring ainsi que Gonzalve dans « L’heure espagnole » de Ravel, Le premier officier dans « Dialogue des Carmélites » de Poulenc, Spineliccio et Pinellino dans « Gianni Schicchi » de Puccini,  Énée dans «Dido and Eneas » et Mopsa dans « The fairy queen » de Purcell, Lysander dans le Midnight Summer de Britten, Ferrando dans Cosi fan tutte de Mozart et le rôle-titre dans « Orphée aux enfers » d’Offenbach. Il inteprétera prochainement Adario dans « Les indes galantes » de Rameau  et Bobinet dans « La vie Parisienne » d'Offenbach à l'université de Montréal  dirigé par Jean-François Rivest et Mis en sècne par Alain Gauthier ainsi que Tantal dans « La descente d'Orphée aux enfers » de Charpentier à la salle Bourgie sous la direction de Luc Beauséjour et la mise en scène de Marie-Nathalie Lacoursière. Il sera ténor soliste dans les Vèpres de Rachmaninov en l'église Saint-Andrew & Saint-Paul sous la direction de Jean-Sébastien Vallée.  

 

En octobre 2018 il  a participé avec succès au Concert-Gala du FestivalOpéra de Saint-Eustache ou il a interprété l’air Kuda kuda d’Eugène Onéguine de Tchaïkovski ainsi que le duo Brindisi de La Traviata de Verdi avec  la renommée soprano colorature Aline Kutan.

Il  a été  ténor soliste en Novembre 2018 dans la Passion selon Saint Jean de Bach au festival Bach de Montréal sous la direction de Julian Prégardien.

 

Il participe durant l’été 2017 à l’Institut Canadien d’art vocal dirigé par Joann Dornemann et Paul Nadler, du Metropolitan Opera de New-York au cours duquel il travaille avec plusieurs professeurs de renom tels que Mignon Dunn, Rosemarie Landry, Lucie Arner, Hemdi Kfir, Theresa Rodriguez, Francis Perron, Robin Weeler, Joshua Major...

 

En 2016, Emmanuel Hasler a intégré le cursus d'art lyrique du CNSM de Paris dans la classe de Marcel Boone.

 

Pour la direction, il a suivi l’enseignement d’Olivier Schneebeli, Valérie Josse, Ariel Alonso. Il a été l’assistant de Jean-Philippe Sarcos au sein de l’ensemble le Palais Royal et a créé avec des compagnons d’études le jeune chœur « L’Atelier des Songes ». Il codirige avec Jean-Michel Hasler le Jeune Chœur de L’Abbaye de Sylvanès.

 

 

 

 

télécharger bio en PDF

AGENCE LM OPERA 

CANADA - USA - EUROPE

  • facebook-square
  • Black Instagram Icon
  • tumblr-square
  • google-plus-square
  • youtube-square
  • Black LinkedIn Icon

Téléphone   1  514 241.7226   |   chalfounleila@gmail.com

 

  • w-facebook
  • Instagram - White Circle
  • w-tumblr
  • w-googleplus
  • w-youtube
  • LinkedIn - White Circle

​© 2020 Site internet : Social Web Socialweb et Caroline Saint-Pierre, milimages