Guy Lessard, media

 

Mon coup de cœur du festival de 2014 aura été l’événement Wagner à l’apéro. Organisé par la compagnie  HYPERLINK "http://www.tempetesetpassions.com/" Tempêtes et passions et son directeur artistique Guy Lessard, cet événement a d’ailleurs fait salle comble durant les trois représentations qui se sont déroulées à la Chapelle du Musée de l’Amérique francophone les 28, 30 et 31 juillet 2014. (…) Sans doute, les moments les plus chargés d’émotion auront été ceux mettant en présence en fin de concert le ténor Guy Lessard et la soprano Luce Vachon. Se donnant la réplique dans plusieurs airs du premier acte de l’opéra Les Walkyries (Die Walküre), les deux artistes ont su traduire toute l’intensité de la musique de Wagner, non seulement par leurs voix justes et maîtrisées, mais également par un jeu dramatique troublant.

Extrait du blogue de Daniel Turp, samedi 9 août 2014 (No 2014-28)

 

Comme second verre, un assemblage de l’entrée et du duo de Siegmund et Sieglinde du premier acte de la Walkyrie avec deux voix nées wagnériennes, le ténor Lessard et la soprano Vachon. Quelle meilleure façon de vider son verre d’apéro et d’aller souper.  Antoine Raspa, Wagner à l’apéro, Festival International d’opéra. Infopera septembre 2014.

 

Des chanteurs de talent donnent vie au personnage, par exemple le ténor Guy Lessard....  Guy Lessard assume joyeusement le rôle d'Alfred, le prétendant de Caroline et joue avec beaucoup d'à-propos sur le contraste entre son apparence, ridicule et bedonnante, et sa magnifique voix de ténor.

- LE QUOTIDIEN, 16 février 2002



Talented singers give life to the characters, for instance tenor Guy Lessard… Guy Lessard portayed a happy Alfred, Caroline’s love interest, and his acting was well contrasted between the obious « ridicule » (of his character) and his magnificient tenor voice.

- DON JOSÉ (CARMEN) Palais Montcalm, Québec (Chœur Les Rhapsode inc.)



Vers la fin du premier acte,  nous avons vu naître la passion de Don José.que de tristesse dans la fleur que tu m'avais jetée ! Quel désespoir ! Sa voix chaude nous donnait des frissons. Nous savions qu'il souffrait. En quelques secondes, Guy Lessard a réussi à nous faire oublier le toréador. Don José a continué de nous émouvoir scène après scène.  Jusqu'à la fin, nous sommes restés près de lui et avons vécu avec lui la déchéance de son amour. Et quand celle qu'il adorait est morte dans  ses bras, quand le sang de celle pour qui il avait tout quitté maculait ses mains, quand il pleurait, allongé près de son corps, nous avons pleuré, nous aussi.

- Mylène Gilbert, LE SOLEIL, 6 juin 2002)



…We have seen Don José’s passion, so much emotion in « la fleur que tu m'avais jetée ».  His warm voice gave us goose bumps, we suffered with José.  In a few secondes Guy Lessard made us forget about the Toreador.  Act after act, Don José never ceased to touch us and we felt the downward spiral of his love.  When, at the end,  José was crying with the lifeless body of the one he once loved in his arms we cried with him.

Le timbre est chaleureux et vaillant.

- Yves Cantin, INFOPÉRA, mai 2002



The tone of his voice is warm and heroic.

- FETE DU CITOYEN (Récital d'airs d'opéra) Sainte-Thérèse, Orchestre philharmonique du nouveau monde



Il faut dire que si le public a été comblé, c'est en grande partie en raison de la prestation des musiciens et des solistes, Guy Lessard et Luce Vachon. / I must say that if the public was pleased it was mostly because of the musicians and the soloists, Guy Lessard et Luce Vachon. - Mychel Lapointe, JOURNAL DU NORD, 21 août 2002



 

AGENCE LM OPERA

CANADA - USA - EUROPE

  • facebook-square
  • Black Instagram Icon
  • tumblr-square
  • youtube-square
  • Black LinkedIn Icon
  • w-facebook
  • w-tumblr
  • Instagram - White Circle
  • w-youtube
  • LinkedIn - White Circle

AGENCE LM OPERA

CANADA - USA - EUROPE

T  1  514.241.7226   |   NOUS JOINDRE