Crédit photo : Catherine Charron-Drolet 2020

HUGO LAPORTE
Baryton

Reconnu pour l’élégance de son chant, son timbre velouté et son charisme sur scène, le jeune baryton québécois Hugo Laporte est lauréat de nombreux concours dont le Prix "Teatro alla Scala" au Concours Belvedere en Autriche, le Grand prix au Concours OSM Manuvie, 1er prix au Concours de musique du Canada, 1er prix au Concours d’interprétation de l’Anthologie de la musique québécoise, 3e prix au Prix d’Europe et 3e prix au Concours international de Marmande (catégorie mélodie). En tant que « Jeune espoir lyrique canadien », il développe sa carrière internationale grâce au soutien des Jeunes ambassadeurs lyriques. Hugo Laporte fera ses débuts à La Scala de Milan en 2023.

Malgré de nombreux projets annulés en raison de la pandémie, le baryton reste très actif sur la scène lyrique avec notamment: le rôle de Figaro (Il barbiere di Siviglia) à l’Opéra de Québec, la « Grande Messe » en ut mineur de Mozart sous la direction de Yannick Nézet-Séguin au Festival Classica, le rôle du Valet (Peau d’Âne – Mailloux) au Festival d’Opéra de Québec, le Messie de Händel avec l’Orchestre classique de Montréal, le concert-gala de l’Opéra de Québec et les Liebeslieder de Brahms au Festival Classica. Il participe présentement à l’enregistrement de l’intégrale des mélodies de Jules Massenet, sur l’étiquette ATMA Classique, aux côtés de nombreux artistes lyriques de renom.

 

Parmi ses engagements passés, soulignons son incarnation ovationnée du Fantôme (Le Fantôme de l’opéra – version concert) dans son adaptation française officielle, au Théâtre St-Denis et au Grand Théâtre de Québec en 2020, et en 2018 au Monument National. En début de saison 2018/19, il est salué unanimement par la critique pour sa voix “homogène, chaude et bien timbrée” dans le rôle de Albert (Werther). Également en 2018, il fait ses débuts remarqués à l’Opéra de Montréal en Mercutio (Roméo et Juliette) et à l’Opéra de Massy en Schaunard (La Bohème).

 

Lors de saisons passées de nombreux rôles lui ont été confiés, tels que Figaro (Le Barbier de Séville) et Escamillo (Carmen) à la Société d’art lyrique du Royaume, Moralès et Dancaïre (Carmen) au Theater Regensburg et à l’OSM. Régulièrement invité en concert au Canada, en Europe et en Asie, il a collaboré avec des ensembles tels que le Deutsche Radio Philharmonie, le Staatsphilharmonie Nürnberg, l’Opéra-Hélikon de Moscou, l’Opéra national de Biélorussie, les orchestres symphoniques de Montréal, Québec, Sherbrooke, Gatineau, Terre-Neuve et Longueuil; l’Orchestre du Centre National des Arts, Clavecin en concert, l’ensemble le Rhapsodes, l’Ensemble Sinfonia et le Choeur classique de Montréal, la Sinfonia de Lanaudière; des théâtres tels que le Teatro comunale di Bologna, le Théâtre Daning de Shanghai, le Grand Théâtre de Quindao, le Grand Théâtre de Baotou; et des festivals tels que le Festival de Lanaudière, le Virée classique de l’OSM, le Festival Bach de Montréal, le Festival d’Opéra de Québec le Festival Orford et le FestivalOpéra de Saint-Eustache.

 

Également apprécié dans le répertoire sacré, il interprète régulièrement des œuvres telles que le Requiem de Fauré, le Requiem allemand de Brahms, le Requiem de Duruflé, la Passion selon saint Matthieu de J.S. Bach, la Petite messe solennelle de Rossini, la Messe solennelle de Sainte-Cécile de Gounod, et le In Terra Pax  de G. Finzi. 

 

M.Laporte détient une maîtrise en musique avec mention au tableau d’honneur, sous la tutelle de la soprano Patricia Fournier, à l’Université Laval. Il s’est également perfectionné auprès d’enseignants réputés dont Ghinka Radilova, Antonio Carangelo et Benita Valente. M. Laporte est boursier du Conseil des Arts et des Lettres du Québec. Il tient à remercier la Relève musicale de Québec pour leur soutien durant ses études, et les Jeunes ambassadeurs lyriques pour leur important soutien au développement de sa carrière à l’international.

Site Web

YouTube

Vidéos