MARCEL BEAULIEU, media
Revue de Presse

 

Opéra de Québec, octobre 2017                      

« Mention honorable à la basse Marcel Beaulieu, en tueur à gages, dont le timbre a su nous faire frémir et affirmer le côté sombre de l’argument »

Josianne Desloges - 22 octobre 2017,  Le Soleil

cliquer ici

 

Artiste invite de Kitchener Waterloo Philharmonic Choir ,février 2004

(The Silver Cord, L.Enns, Prologue Méphistophélès, Boïto)

“Bass Marcel Beaulieu handled the solo work here, with a riche, warm tone and suberb control. When Beaulieu sang the part of Mephistofeles in Boïto prologue, he was in his element, this was a marvelous performance.”

« Marcel Beaulieu a su manier ses solos de son timbre riche et chaud, et d’un superbe contrôle. Lorsque Beaulieu a chanté sa partie Méphistophélès du prologue de Boito, il était dans son élément, c’était une merveilleuse performance »

March 1 2004, By Harry Currie, Record staff

 

Procida (I Vespri Siciliani, G. Verdi) , novembre 2003

Opera in Concert, Toronto  (Critique: Paula Citron)

Opera in Concert.

“Bass Marcel Beaulieu (Procida) continues to impress with his rich, commanding sound and impressive technique.”

« La basse Marcel Beaulieu (Procida) continue d’impressionner, avec sa voix de commandant, riche, solide et d’une technique impressionnante. »

Paula Citron, Mar 22, Opera Canada Spring 2004

 

Silva (Ernani, G. Verdi), janvier 2000

Opera in Concert, Toronto

Sans sous-estimer les performances de baryton Bruce Kelly (Don Carlos) et basse Marcel Beaulieu (de Silva), qui ont complété les principaux quatuors. Les deux brillent merveilleusement dans les lignes lyriques de Verdi  pour voix graves.

« La basse Marcel Beaulieu (Silva), remarquable dans les principaux quatuors, brille merveilleusement dans les lignes lyriques pour voix graves de Verdi. »

Wayne Gooding,

 

Lothario (Mignon, A. Thomas), mai 1999

Opera in Concert, Toronto

Lothario, le rôle finement chantée par la basse Marcel Beaulieu.

--Paul Baker

 

Prince de Bouillon (Adrianna Lecouvreur, F. Cilea) ,mars 1999

Opera York, Toronto         (Critique: Paula Citron)

The bass Marcel Beaulieu (Prince de Bouillon) becomes more impressive with each performance and is surely headed for a great career.

« La basse Marcel Beaulieu (Prince de Bouillon) devient plus impressionnant à chaque performance et se dirige sûrement vers une grande carrière. »

--Paula Citron

 

L’Esprit du Lac (Rulsalka, A. Dvořak), mars 1997

Opera in Concert

Bulgarian mezzo-soprano Maria Christov (Jezibaba) gave a highly dramatic and vocally secure performance, supernaturally partnered with Montreal bass Marcel Beaulieu, who made a resonantly imposing Water Goblin.

La basse Marcel Beaulieu, partenaire surnaturel faisant un Esprit du Lac aux résonances vocales imposantes.

« Partenaire surnaturel de Ježibaba (la sorcière), la basse Marcel Beaulieu chantant un Esprit du Lac aux résonances vocales imposantes. »

 
 

 

 

 

 

 

Télécharger presse

en PDF

1/2

AGENCE LM OPERA 

CANADA - USA - EUROPE

  • facebook-square
  • Black Instagram Icon
  • tumblr-square
  • google-plus-square
  • youtube-square
  • Black LinkedIn Icon

Téléphone   1  514 241.7226   |   chalfounleila@gmail.com

 

  • w-facebook
  • Instagram - White Circle
  • w-tumblr
  • w-googleplus
  • w-youtube
  • LinkedIn - White Circle

​© 2018 Site internet : Social Web Socialweb et Caroline Saint-Pierre, milimages