top of page
marieclaude-bottius.jpg
MARIE-CLAUDE BOTTIUS
Soprano

Dôtée d’une Grande Voix Veloutée de Soprano Lyrique, Marie-Claude Bottius impressionne par son sens du drame de la scène.

 

Cette année 2024, Marie-Claude Bottius a le plaisir de donner son tout nouveau récital Exotisme Lyrique sur les personnages de femmes noires dans l'opéra français du XIXème siècle, à Paris et en province.

 

À venir en 2023, elle tiendra le rôle de Donna Elvira dans Don Giovanni de Mozart, en diffusion sur les chaînes de France Télévisions. Elle se produira en Concert des Envolées Lyriques à Rueil-Malmaison en Juin 2023. Il y’aura aussi Diffusion du Court-Métrage "Sous le Gel de Glasgow" au Festival de Sundance octobre 2023, sans oublier sa Participation au Concours des Voix Lyriques d'Afrique en Avril 2023.

Outre la reprise de ses précédents spectacles, la saison 2022-2023 est consacrée au festival Envolées Lyriques de Rueil-Malmaison « Voyage entre les continents européen et américain ». Elle joue les rôles de Zerline dans Don Giovanni de Mozart, Filia dans l’oratorio Jephté de Carissimi, une Dame de la Cour dans La Périchole dirigée par Olivier Holt Casadesus au Festival Gloriana. Elle défend le répertoire du Chevalier Saint-George à l’Opéra de Massy et lors de concerts lectures avec Michael Lonsdale. Elle enregistre Les Noces de Stravinski avec l’orchestre Le Balcon (direction Maxime Pascal).

 

En 2020-2022, avec ses complices Elen Hervochon et Dania El Zein, Marie-Claude Bottius donne le récital pour voix et harpe « Les Trois Oiseaux » et crée avec Chantal Loïal De Vénus à Miriam au pas de mon chant sur deux figures d’Afrique du Sud, la Vénus Hottentote et Miriam Makeba. Elle rôle de Donna Elvira dans Don Giovanni de Mozart en Martinique et en Guadeloupe avec Carib’Opera. En 2019-2020, elle retrouve Mozart pour jouer le rôle de Donna Elvira dans Don Giovanni en Italie au Teatro Fenaroli dirigée par Emilio Marcucci. Elle interprète le rôle de Zamba, dans l’opéra Le Code Noir de Clapisson, avec Les Paladins, mise en scène par Jean-Pierre Baro et dirigée par Jérôme Correas. En mai 2018, elle fait ses débuts dans le rôle de Pamina dans La Flûte Enchantée de Mozart sur la scène nationale de l’Artchipel en Guadeloupe, mise en scène par Annie Milon et dirigée par Gaspard Brécourt.

 

Soliste au sein de la compagnie Chœur en Scène pendant 10 ans, elle interprète principalement des créations contemporaines de Carlo Carcano, Jean‐Christophe Marti, Alexandros Markeas, Zad Moultaka, Gabriel Sivak. Elle y crée notamment l’opéra de Thierry Machuel Le Duplicateur, dans le rôle de la Cantatrice (mise en scène Yaël Bacri) en 2016. Elle chante à l’opéra de Massy dans Don Pasquale (Donizetti). Elle interprète la Deuxième dame dans La Flûte Enchantée ainsi que la partie de soprano solo de la Messe du Couronnement de Mozart, sous la direction de Dominique Rouits. Au sein du collectif Carib’Opera, créé sous son impulsion avec Jean-Loup Pagésy, Josselin Michalon, Jean-Pierre Cadignan et Joël O’Cangha, elle joue les rôles de Diamantine (L’Ile de Merlin, Glück) et Mathurine (Le Mariage du Diable ou L’Ivrogne Corrigé, Glück) et se produit lors de récitals sous la baguette d’Olivier Holt lors des Festivals de Fort-de-France – Martinique de 2014 et 2017.

 

Danseuse et choriste « Pueri Cantores » depuis sa plus tendre enfance, titulaire d’un DEA de Sociologie des Organisations à Sciences Po Paris, cette martiniquaise débute l’apprentissage de l’art lyrique avec Christiane Eda‐Pierre, puis est diplômée de l’Ecole Normale de Musique de Paris dans la classe de Mireille Alcantara.

 

Elle remporte la médaille d’argent du concours « les Clés d’Or », et le second prix du Concours International George Enesco (à l’ambassade de Roumanie) félicitée par la présidente du jury Viorica Cortez.

 

Elle se perfectionne auprès de Robert Massard, Luisa Mauro (Conservatoire Verdi de Milan), Enza Ferrari (Scala de Milan), Philip Richardson (Chapelle Royale de Bruxelles).

bottom of page