Sarkis Barsemian, media

Johannes Passion- Bach

Le plus remarquable fut Sarkis Barsemian. Ce jeune ténor canadien inconnu livra le récit de l’Évangéliste avec exactement la voix haute et droite requise et conféra au texte beaucoup de caractère. Sa réussite est d’autant plus importante que l’Évangéliste est le soliste qui revient ici le plus souvent.

La Presse, Claude Gingras

cliquer ici

 

Sarkis Barsemian in Fledermaus's Prince Orlofski

The Gazette, Ilse Zadrozni

cliquer ici

 

Ainsi vêtu et avec sa voix de ténor de caractère, Sarkis Barsemian a subtilement organisé les erreurs sur la personne et les situations cocasses.

Le devoir, François Tousignant, jan 1999

cliquer ici

 

Le maître à danser chante et danse avec naturel

La Presse, Claude Gingras, 22 juil 2001

cliquer ici

 

Un atout majeur leur a été la présence du ténor Sarkis Barsemian. Sa caractérisation stylistique est juste et sa couleur vocale, l'étoffe même de sa voix illumine le texte.

À l'oreille, Jean-Jacques Van Vlasselaer

cliquer ici

 

 

 

 

 

 

 

AGENCE LM OPERA 

CANADA - USA - EUROPE

  • facebook-square
  • Black Instagram Icon
  • tumblr-square
  • google-plus-square
  • youtube-square
  • Black LinkedIn Icon

Téléphone   1  514 241.7226   |   chalfounleila@gmail.com

 

  • w-facebook
  • Instagram - White Circle
  • w-tumblr
  • w-googleplus
  • w-youtube
  • LinkedIn - White Circle

​© 2020 Site internet : Social Web Socialweb et Caroline Saint-Pierre, milimages