Laure Vermeulin 1.jpeg
LAURE VERMEULIN 
Mezzo

La Mezzo Laure Vermeulin impressionne par sa voix chaude, large et veloutée qui la spécifie idéalement dans le rôle de Dalila, qui lui sied parfaitement et aussi le rôle-pantalon de Cherubino. Laure est autant à l'aise dans ces différents types de rôles.

 

La Saison 2022-23 l’amène entre autres, en solo dans deux festivals d'été 2022 en France, et en septembre 2022 elle est invitée à chanter la partie d'alto solo du Requiem de Mozart avec l'Orchestre de Chambre de Hawkesbury en Ontario, puis en récital d'airs d'opéra au Hudson Creative Hub au Québec. Son prochain engagement la mène à Rome pour chanter la partie de mezzo solo dans la Misa Buenos Aires de Palmeri, qu'elle avait donné quelques mois auparavant dans plusieurs concerts parisiens avec l'Ensemble Gaudeamus sous la direction de Rémi Corbier. Elle sera de retour à l’Opéra de Bordeaux en tant que chanteuse en résidence.

 

LaureVermeulin commence sa formation au piano au Conservatoire Royal de Bruxelles où elle obtient le Diplôme Supérieur (Master) avec Grande Distinction, avant de se tourner très vite vers le chant. Bénéficiaire d’une bourse pour étudier aux Etats-Unis, elle se perfectionne à la Bowling Green State University. En 2008, elle est lauréate du Marjorie Conrad Art Song Competition en duo chant/piano, ainsi que du Concours international de musique de chambre de Boston. Elle se perfectionne auprès de Lionel Sarrazin, Maryse Castets, Udo Reinemann et Jean-Marc Fontana et se produit régulièrement en concert en France, en Belgique, au Canada et aux Etats-Unis.

 

En concert, elle a chanté bon nombre des grands solos pour alto des Cantates de Bach, l’Oratorio de Noël, la Passion selon saint Jean, le Stabat Mater de Pergolèse, le Messie de Haendel ; ainsi que la Rhapsodie pour contralto de Brahms, les Kindertotenlieder et les Rückert-Lieder de Mahler, les Sea Pictures d’Elgar et de nombreuses mélodies françaises ou russes, ou encore des Lieder de Brahms, Wolf, Schumann, Schubert, Mahler, Wagner et Strauss. Elle est engagée par la compagnie Opéra Bastide pour chanter la Troisième dame et le Troisième enfant dans la Flûte enchantée de Mozart à Bordeaux en 2014 (direction Marc Trautmann, mise en scène David Edwards). La même année, elle est La mère et La chatte dans L’Enfant et les sortilèges de Ravel à Paris (direction Jean-Michel Ferran, mise en scène Didier Henry). Toujours en 2014, elle enchaîne avec le rôle-titre de Padmâvatî d’Albert Roussel au théâtre de Châtelaillon avec la compagnie Opéra Off (direction Marc Trautmann, mise en scène David Edwards), puis en 2015 le rôle d’Othon dans Le Couronnement de Poppée de Monterverdi à Bouliac (mise en scène Johanna Boyé). Elle a chanté en 2016 Didon dans Didon et Enée de Purcell, dans une production parisienne de la compagnie Opéra Clandestin, puis à nouveau en 2019 dans le cadre du Festival L'Eure poétique et musicale en Normandie. On l'a entendue lors de la création du Requiem de Rémy Guillard à l’église de la Madeleine à Paris. En 2017 elle chante le rôle de l’Opinion publique dans Orphée aux Enfers d’Offenbach avec la compagnie Opéra Bastide (mise en scène Marie-Adeline Henry), puis incarne Hélène dans Faust et Hélène de Lili Boulanger en 2018 à Paris.

 

Après la coupure imposée par la Covid, elle reprend ses activités en participant aux productions de La traviata puis Carmen à l’Opéra National de Bordeaux, tout en se produisant régulièrement en récital dans des églises parisiennes.

Laure casting 2 .jpeg
Laure Vermeulin.jpg